Le défi, 100 jours pour écrire un livre.

Le défi « 100 jours pour écrire un livre » est bientôt lancé.

Ecrire un livre en 100 jours, je trouve ça complètement fou.

Pourtant, d’après Anael Verdier, c’est possible. Certes, il ne s’agit pas de s’asseoir devant son petit bureau avec du papier et des crayons et d’attendre que l’inspiration nous tombe sur le coin de la figure, ni qu’une muse (Erato, Calliope ou Clio) nous souffle les mots, les virgules et les histoires.

Il propose dans une vidéo, une méthode, très structurée, très précise pourtant pas une méthode dans laquelle l’auteur, en herbe ou confirmé, pourrait se sentir trop à l’étroit, bloqué, peu libre de ses mouvements de plumes.

J’ai écouté sa formation, j’ai pris des notes, et je me suis dit : « Pourquoi pas !! »

Il donne plein de conseils et d’astuces que je me suis empressé de mettre en place. Il m’en reste encore d’autres à appliquer mais je me sens sur la bonne voie. Bien sur, je dois et je vais devoir lutter avec mon amie la procrastination, il parait que c’est une des caractéristiques des personnes créatives.

La procrastination, une caractéristique des personnes créatives.

Je ne suis déjà pas très régulier avec mes blogs, alors là je vais devoir me mettre un coup de pied au cul parce que la clef de cette méthode, c’est la régularité.

J’aurais pu me lancer le défi sans le partager avec les quelques lecteurs de mon blog mais c’est certainement le seul moyen de devoir rendre des comptes, au moins avec moi, et d’essayer de me tenir aux délais.

J’écris cet article alors que je n’ai pas encore commencé mon défi. Je me suis fixé aussi le challenge d’écrire un article par semaine afin de faire un point sur l’avancée des travaux d’écriture de ce défi fou d’écrire un livre en 100 jours.

Un défi fou d’écrire un livre en 100 jours.

Premier jour du défi demain vendredi 07 août 2015, enfin si je ne suis pas gagner par une crise aiguë de procrastination.

Olivier

Laisser un commentaire