Recevoir une fiche de lecture pour son ouvrage

Recevoir une fiche de lecture pour son ouvrage, c’est très bien, même si ce dernier ne sera pas publié. Pourquoi c’est bien ? C’est bien parce que cela permet de pouvoir avancer dans son écriture. La note de lecture est pertinente et positive.

La note de lecture est pertinente et positive

Je ne suis jamais complètement satisfait de mon travail, je me dis toujours que je peux l’améliorer. Oui mais voilà, il y a un moment, comme en peinture, où il faut se dire que c’est fini, mettre un point final et avancer sur d’autres projets. Je l’ai fait pour mes deux recueils de poésies. Ils ont eu un point final. Et puis, j’ai repris mes écrits de jeunesse, je les ai retravaillé presque 10 ans après avoir mis ce fameux point final. Et d’ailleurs, sur la fiche de lecture cela se ressent.

Mais voici plutôt cette fiche :

La poésie d’Olivier Bon dit – parfois, avec violence – le désir, l’étreinte, la jouissance « parfois triste », l’amour fou et la mort de l’amour. A l’instar de celle de William Cliff dans ses premiers recueils, elle s’attache plus aux moments sombres – explore surtout d’intimes déchirures – qu’aux rares lueurs d’apaisement. Le poète avance dans la perte sur un sol incertain, prêt à se dérober. La solitude l’étreint. Mais l’écriture se penche sur sa déréliction. Les amants de passage que l’auteur voudrait parfois retenir, se succèdent. Et le poète se heurte – presque toujours – à « l’impossible amour ». De « stériles errances » anéantissent les sentiments. Il est dommage que l’on rencontre dans le premier recueil Nu sur ton torse, des expressions qui rejoignent parfois le cliché, quelques rimes un peu faciles ( jour/amour, sexe/complexes, heureux/malheureux). Le second recueil Fragments de jeunesse, à mon sens, plus abouti, demanderait un travail de resserrement – pour que les choses y soient moins répétitives et que l’on gagne encore en intensité. FM

Cette note de lecture illustre bien la citation de Nicolas Boileau en exergue de ce blog.

Après libre à moi d’insister pour faire publier mes écrits en l’état, mais je vais prendre le parti de retravailler mon écriture pour rendre mes textes meilleurs, capables de gagner des concours. Ne pas m’abandonner à la facilité, l’écriture doit être un plaisir, mais cela doit être tout autant un plaisir de lire. Je pense néanmoins m’auto-éditer, une fois le travail terminé.

Je suis très content d’avoir reçu cette fiche de lecture surtout qu’un autre manuscrit est dans cette maison d’édition, et il est en relecture pour second avis du comité de lecture. Réponse en mars 2015.

Olivier

Laisser un commentaire