Gagner de l’argent sur internet

Photo 025

Attention, ceci n’est pas une méthode !?!

Il parait que l’on peut gagner de l’argent sur internet. Il parait ouais mais moi, je gagne un beignet. Bon, faut dire aussi que je ne suis pas là pour ça. Je suis peintre à la base (un peu artiste touche à tout, je sculpte, je dessine, j’écris…) et je tiens un blog en ce sens, c’est-à-dire pour  faire découvrir mon art. Après si je vends une toile ou un dessin tant mieux. Tu peux découvrir mon travail ici

IL PARAIT QUE L’ON PEUT GAGNER DE L’ARGENT SUR INTERNET!

Pourtant certains prétendent que l’on peut se faire de l’argent sur internet, sans blog, sans produits, sans talent si ce n’est celui de donner de son temps, et pas forcément de sa personne. Moi, du temps je n’en ai pas beaucoup, parce qu’entre le boulot (bah oui je ne gagne pas ma croûte sur internet donc faut bien payer les factures), la maison, la cuisine (ouais parce qu’être végétalien te demande un minimum d’implication dans tes repas et leur conception) et mon art justement (peinture, sculpture, dessin, gravure, écriture…c’est pas qu’il y a une muse qui me donne un coup de baguette magique sur la tronche et paf je crée…non, non, non, il me faut un minimum d’éléments favorables), j’oubliais le sport de temps en temps, autant dire que du temps pour mener de front d’autres projets bah j’en ai pas beaucoup. Il me faut rogner sur mon temps de sommeil, me lever plus tôt pour avoir le temps de faire des petites choses avant de partir au boulot et aussi pour pouvoir m’offrir des petites plages de procrastination, la pire ennemie de l’entrepreneur ou pas.

S’OFFRIR OU LUTTER CONTRE LA PROCRASTINATION ?

Alors oui, je rêve de gagner de l’argent sur internet sans lever le petit doigt, mais je ne suis plus en âge de croire aux contes de fée, pour gagner de l’argent même sur internet il faut s’impliquer et pas qu’un peu.

Après, il est vrai que l’on peut s’organiser un peu mieux, rationaliser son temps mais il n’y a pas de recette miracle, si tu veux gagner de l’argent sur internet, c’est comme dans la vraie vie, il faut bosser. Alors après, il ne faut pas se voiler la face travailler pour un patron ou travailler à son compte, il y a des avantages et des inconvénients pour les deux solutions (et je ne vais pas en faire la liste ici parce que cette liste est surtout très personnelle puisque ce qui peut être un inconvénient pour moi peut être un avantage pour une autre personne).

JE NE SUIS PLUS EN ÂGE DE CROIRE AUX CONTES DE FÉE.

Mais ici, je voulais surtout parler de ces marchands de rêves, ceux qui, et il y en a foison, te font croire qu’avec eux tu vas pouvoir gagner de l’argent facile, sans rien faire ou presque. Bien entendu, ces gens là sont à fuir, parce que ce sont surtout eux qui se font de l’argent sur ton dos de gogo-pigeon en te vendant la recette miracle qui a fait d’eux des gens riches de la blogosphère. Sauf que leur méthodes sont incompréhensibles, obsolètes, inefficaces et surtout phagocytent ton précieux temps. J’en ai suivi quelques unes parce que parfois je suis un vrai gogo-pigeon (tu ne m’entends pas roucouler???). Donc, je parle en connaissance de cause, certains fantasques te font croire qu’ils ne te faut quasiment rien pour réussir, que tu vas même pouvoir alimenter ton blog d’articles quotidiens, presque sans les écrire tellement leur méthode est miraculeuse. Oui mais Coco Joli pour le moment je débute, j’ai pas les moyens d’externaliser ces services, oui parce qu’en fait c’est vrai, tu ne les écris pas tes articles, tu peux les faire écrire par des « ghostwriter » que tu rémunères au mot mais surtout à leur niveau de compétences (bien entendu plus la demande est complexe, plus ton article va te coûter cher). Après il te faut créer un produit, un e-book généralement, même plusieurs (bah oui un que tu offres aux gogos-pigeons et un que tu lui vends), la aussi tu peux faire appel aux « ghostwriter ». Ensuite, il va falloir faire appel a un « copywriter », lui il est spécialisé dans la rédaction de lettres de vente (contenu rédactionnel marketing qui attire les gogos-pigeons sur ton site et surtout ta page de vente. Seulement après tout cela, tu n’as plus qu’à dépenser l’argent que tu gagnes (dans tes rêves ouais moi aussi j’ai lu « La semaine de 4 heures »). Je ne suis pas allé jusqu’à m’offrir les services de tous ces « writers » qu’ils soient « ghost » ou « copy » parce que j’estime qui si j’ai des visiteurs sur mon site c’est pour ma plume pas pour celle d’un(e) autre, mais peut-être que je suis dans le faux le plus absolu et que je devrais suivre ces belles méthodes, très souvent inspirées du système de blogging anglo-saxon qui n’est pas tout à fait comme le nôtre (bah ouais tu le sais pas encore qu’en France nous avons cette fausse pudeur envers les questions d’argent, mais j’y reviendrai surement dans un autre post).

MOI AUSSI J’AI LU « LA SEMAINE DE 4 HEURES ».

Ensuite, il y en a quelques uns qui offrent eux des méthodes de travail solides et sérieuses. Là aussi, je peux en parler car j’ai acheter une formation de l’un d’entre eux que j’ai pas bien suivi pour des raisons personnelles. Lui au moins à l’honnêteté de te dire que pour gagner de l’argent tu dois bosser, qu’il a galéré avant de comprendre les clés de son succès. Il te donne des recettes, certaines je les ai appliquées d’autres sont encore à découvrir, et je prends mon temps (il offre un accès à vie à ses modules de formation). D’ailleurs, je vais aller y faire un petit tour.

Bon voilà mon billet d’humeur en cette journée pluvieuse.

Olivier

Laisser un commentaire