Press "Enter" to skip to content

Un jour, un texte : La main tremblante

La main tremblante

La main tremblante,
Lancée vers nos adieux,
Je t’offre ce sourire,
L’espoir de tes bras
Autour de mon corps nu.
Pourtant tu pars.
Tu ne te retournes pas.
Les lèvres humides,
Je pleure nos caresses,
Je noie mes faiblesses.
Sur ce quai de gare,
Je suis seul maintenant,
Seul avec le sentiment
Que tu ne reviendras pas,
Que tes promesses
Trop sincères,
S’évanouiraient
Dans le fracas du départ.

La main tremblante
Sur cette feuille blanche,
Je t’écris ces mots,
L’envie d’amour,
De nuits blanches,
D’ivresse, d’extase,
De sueurs froides,
De fantasmes,
De jouissances,
D’orgasmes,
L’envie de toi, de nous,
L’envie de ton amour,
L’envie de ton corps,
Le besoin égoïste
De tes sentiments.

La main tremblante,
La lame sûre,
Courant le long
De mes veines,
Cette lettre comme un cri
Mon sang sera l’encre
Indélébile
De ma mort
Sur ta conscience.
Adieu.

Be First to Comment

Laisser un commentaire