Le défi, 100 jours pour écrire un livre, semaine 8

Etape cruciale, étape charnière.

Il est grand temps de se donner un coup de fouet. J’y travaille, peut-être pas aussi dur que je le souhaiterai, mais j’y travaille.

Je travaille à l’écriture.

Pour preuve, j’ai choisi aujourd’hui de ne pas aller faire un petit tour dans l’arrière pays, alors que le journée était somme toute assez ensoleillée afin de pouvoir écrire.

Il est grand temps de se donner un coup de fouet

Rien d’héroïque dans mon attitude, je suis mieux à la maison qu’en vadrouille dans l’arrière pays puisque j’ai une peur panique des trajets en voiture dans les routes sinueuses des montagnes, même si de part chez nous ce ne sont pas réellement des montagnes mais plutôt des monts. Je n’aime pas les précipices, et les phobies ne se commandent pas. Donc voilà pourquoi je suis resté à la maison pour écrire.

J’ai écrit quoi au juste aujourd’hui ?

J’ai écrit quoi au juste aujourd’hui?

Un chapitre complet, ni plus ni moins et cet article bien entendu.

Je suis content parce que l’histoire avance même si c’est très doucettement mais elle avance, elle prend forme, elle s’affine et j’en suis plutôt satisfait.

Il est évident, qu’elle reste perfectible et elle sera améliorée lors des relectures qui suivront, mais avant d’en arriver aux relectures, il va me falloir y mettre le point final.

Il me reste seulement 6 semaines.

Il me reste seulement 6 semaines pour écrire encore 5 chapitres et effectuer les relectures, mais je suis confiant et je me dis que tout est possible. Le défi n’est pas terminé et je suis encore malgré tout dans les temps pour le relever.

Et puis, quand je n’écris pas pour ce défi, je prends des notes, je relève des citations. Les citations sont un point clé de mes écrits. J’aime bien commencer un chapitre par un citation. Étrangement, cela me met souvent sur les rails du chapitre à venir.

Je retourne à mon défi.

Créativement vôtre.

Olivier

Laisser un commentaire